Agent commercial : tout ce qui fait savoir le concernant

agent commercial

Si vous comptiez solliciter les services d’un agent commercial, vous deviez absolument lire cet article. En effet, quelques points doivent être étudiés avant de faire appel à ce professionnel, notamment, le contrat d’un agent commercial. Bien qu’il soit pareil aux autres types de contrat, ce dernier présente plusieurs particularités.

Y a-t-il une différence entre le VRP et l’agent commercial ?

L’agent commercial et le représentant salarié ou VRP sont tout à fait différents. Pour le premier cas, c’est une personne qui n’est pas liée à la subordination à l’égard de son mandant. Elle est donc libre d’exercer son métier, que ce soit en termes d’organisation de son activité, du choix de ses services, etc. Vu qu’il n’est pas un salarié, l’agent commercial ne dispose pas d’un statut commerçant.

Contrat d’agent commercial et contrat de concession : comparaison

Le contrat de concession ainsi que le contrat d’agent commercial sont également très différents l’un de l’autre. En effet, l’agent commercial est un professionnel qui applique sont métier pour le compte d’un fournisseur, tandis que le concessionnaire lui, est un commerçant indépendant qui se procure des biens auprès d’un fournisseur et qui les met en vente pour en tirer des bénéfices à son compte.
Si vous regardez l’arrêté du 6 novembre 1997, vous pourrez voir que l’agent commercial n’a aucun droit de se procurer les marchandises qui sont destinées aux clients. Pourtant, le concessionnaire lui, peut revendre les produits qu’il achète à ses frais.

Ce qu’il faut absolument voir dans un contrat d’agent commercial

Si vous engagez un agent commercial, vous n’êtes pas obligé de rédiger un contrat, mais il est toutefois conseillé de le faire pour qu’il n’y ait pas de litige dans l’avenir. Voici alors, ce que vous devez mentionner dans le contrat :
– Les coordonnées complètes des parties
– Le nom des produits que l’agent doit vendre
– Des informations sur le Code du commerce
– la durée du contrat
– Les endroits que l’agent doit prospecter
– Les obligations que l’agent doit avoir envers l’entreprise
– Le montant de la commission que l’agent percevra s’il réussit une vente
– Les conditions en cas de rupture du contrat
– Une clause de non-concurrence.

Pourquoi faire appel à un agent commercial ?

Pour commencer, solliciter l’aide d’un agent commercial procure beaucoup d’avantage pour l’entreprise. En effet, il est considéré comme étant une force de vente pour celle-ci. Vu qu’il s’y connaît en techniques de vente et en prospection, il va augmenter le chiffre d’affaires de la société en un rien de temps.
Il est également très motivé car il ne touche qu’une commission. Il devra donc, doubler d’effort car il ne reçoit pas de paie s’il ne conclut pas une vente auprès des nouveaux clients. Ainsi, l’entreprise est sûre d’augmenter rapidement ces rentabilités.
Pour la société, engager un agent commercial serait synonyme d’économie, car elle n’aura pas besoin de lui fournir des frais annexes, tels qu’une voiture, un Smartphone, ou autres accessoires.



Laisser un commentaire