Apport d’affaire : tout ce qu’il y a à savoir

apport d'affaires

L’apport d’affaires est une méthode qui n’a jamais été considérée depuis longtemps, pourtant elle est efficace, économique et simple. De nos jours, plusieurs sociétés optent pour ce type de prestation et bénéficient de plusieurs avantages. Mais, quel est réellement l’apport d’affaires ?

Définition de l’apport d’affaire

Pour qu’un accord commercial (partenariat, contrat de vente, etc.) puisse être conclu, la mise en relation de plusieurs personnes est indispensable : c’est ce qu’on appelle apport d’affaire. En faisant cela, l’apporteur d’affaire se verra recevoir une rémunération venant de l’entreprise.
Toutefois, sachez que dans le contrat d’apport d’affaires, la rémunération de celui-ci se doit d’être bien déterminée. Est-ce qu’il touchera sa paie lorsqu’il aura conclu une vente, ou juste lorsqu’il aura mis en relation la société avec le client ?

Qu’est-ce que les sociétés débutantes doivent savoir concernant l’apport d’affaire ?

Normalement, la rémunération reçue durant l’apport d’affaires est déterminée en fonction de la commission que doit toucher l’apporteur grâce aux mises en relation qu’il a conclu.
Ce qui fait que le montant qui doit être payé par la société n’est pas variable. Ce qui est tout à fait le contraire des salariés, qui eux, doivent recevoir un salaire fixe et mensuel. En effet, peu importe l’objectif qu’ils ont atteint durant le mois, ils ont l’obligation de percevoir une rémunération invariable.
Donc, pour une entreprise, choisir de faire appel à l’apport d’affaires peut s’avérer très avantageux, car elle n’aura pas à payer si l’apporteur ne rapporte aucun bénéfice à celle-ci. Ce qui fait que les responsables n’auront pas à consacrer un budget important pour le projet en question. Néanmoins, il est nécessaire de toujours rester sur ses gardes lors de la temporalité de paiement.

Vous devez savoir que la commission que vous devez à l’apporteur d’affaire peut très bien être versée une fois que vous aurez signé le contrat. Toutefois, il est tout à fait possible que le paiement d’un contrat conclu ne soit pas réalisé avant la fin de la prestation ou la livraison du produit. Dans ce cas, vous pourrez être à court d’argent. Pour ce faire, votre entreprise à deux choix :
– Indexé le versement de la commission sur le paiement effectif du client que l’apporteur rapporte
– Demander que les clients apportent un acompte durant le paiement

Que doit contenir un contrat d’apport d’affaire ?

La plupart du temps, lorsque vous élaborer un contrat d’apport d’affaire, celui-ci est toujours sur-mesure. Par ailleurs, voici ce que vous devez retrouver avant de signer celui-ci :
– L’identité des deux parties (l’entreprise et l’apporteur)
– L’objet du contrat
– L’étendue des capacités de l’apporteur d’affaires (ex: est-ce qu’il possède un pouvoir de négociation ?)
– Les produits ou services mises en vente
– le type de clients à trouver
– Les commissions
– Durée du contrat, est-ce un CDI ou un CDD ?
– Rupture du contrat : quelle est la condition qui autorise que l’un des deux parties rompt ce dernier ?



Laisser un commentaire